LES EXPOSITIONS

L E U R   B U T ,   Q U A N D   E T   O  . . . 

Toute race canine correspond à une fraction délimitée de l’espèce Chien arbitrairement découpée sur des caractères observables et transmissibles héréditairement.

La réalité et la permanence d’une race donnée exigent qu’elle constitue un échantillon numériquement suffisant, homogène dans ses caractéristiques et stable dans le temps.

Les caractères spécifiques à chaque race sont énumérés dans son
STANDARD. Ce document, élaboré par le club responsable de la race et agréé par la CENTRALE CANINE et la FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE, décrit l’archétype de la race c'est-à-dire le modèle théorique « idéal ».

La
confirmation élimine de la reproduction « dans la race » les sujets inférieurs au seuil minimum exigé. Elle n’est, et c’est déjà beaucoup, que l’outil indispensable au maintien des caractéristiques particulières de la race, sans ambition de situer chaque sujet par rapport à l’idéal recherché.


Les EXPOSITIONS sont des manifestations avec des objectifs très différents et veulent :

- promouvoir le chien de race pure auprès du grand public, participer à la Sélection au sein de chaque race.

L’organisation de ces manifestations, dont la CENTRALE CANINE publie chaque année le
calendrier, obéit à des règles rigoureuses (règlement SCC, FCI) et en fait distinguer plusieurs catégories :

Les présentations canines, sans attribution de C.A.C.S. (Certificat d’Aptitude au Championnat de Standard) : il n’y est pas établi de classement, chaque chien reçoit un qualificatif. Les expositions avec C.A.C.S. (Certificat d’Aptitude au Championnat de Standard). Les expositions « Internationales » avec C.A.C.I.B. (Certificat d’Aptitude au Championnat International de Beauté) et C.A.C.S. (Certificat d’Aptitude au Championnat de Standard).

L’Exposition Nationale d’Elevage avec C.A.C.S. (Certificat d’Aptitude au Championnat de Standard) à valeur de Championnat. Organisée annuellement par le club de race : les jugements sont faits par un juge unique ou un jury de deux ou trois juges par classe. Les juges sont autorisés à prendre connaissance des origines des chiens examinés. Elle peut comporter la présentation de groupes de reproduction.


L’engagement des chiens à toutes ces manifestations se fait par « CLASSES » : Débutants – Jeunes – Ouverte – Intermédiaire – Travail – Champions – en fonction de l’âge et (ou) du palmarès des sujets.

La compétition entre les « Lots d’Elevage » (trois sujets nés chez le même producteur), « Lots de Reproduction » permet de juger de l’homogénéité d’une production et de faire apprécier la « personnalité » de l’éleveur. L’engagement dans cette classe est à encourager fortement.

Le jugement consiste pour l’Expert, habilité par le club de race et la CENTRALE CANINE, à procéder à l’examen individuel de chaque sujet, à en apprécier la conformité au Standard en lui attribuant un qualificatif et à classer l’ensemble des concurrents par ordre de mérite.


C’est dire l’importance de cette appréciation qui exige du juge de savoir regarder, mesurer, hiérarchiser les points observés chez différents sujets et réaliser une synthèse en fonction des buts que se fixe l’association de race à ce moment là !

A l’issue de l’examen individuel chaque chien reçoit un qualificatif en fonction de ses mérites reconnus : EXCELLENT, TRES BON, BON, ASSEZ BON (ou INSUFFISANT si le sujet se situe à un niveau inférieur à celui exigé pour la confirmation).

Chacun de ces qualificatifs définit un niveau de valeur par rapport au Standard (chien idéal) et correspond soit aux imperfections (certains caractères ne sont pas « parfaits »), soit aux défauts (présence de caractères « indésirables ») relevés par le juge.

La confusion entre ces deux notions amène parfois l’exposant à mal recevoir le jugement de l’Expert. La propension fréquente à trouver infâmant tout autre qualificatif que l’EXCELLENT est regrettable car elle pousse trop souvent les juges à uniformiser leurs jugements et amoindrit de ce fait le rôle que devraient jouer les expositions.


La hiérarchisation justifiée des concurrents doit en effet rester l’objectif premier de ces manifestations qui se veulent outil de sélection, même si leur efficacité dans ce domaine sera toujours limitée par deux éléments principaux :

En Exposition on ne juge que le phénotype, c’est-à-dire l’individu et non sa descendance qui seule peut révéler en partie le génotype et la capacité du sujet à améliorer la race,On ne juge le plus souvent qu’un petit nombre de sujets, effectif insuffisant pour avoir une image fiable de la race et de son évolution.
Ce constat objectif doit amener chacun de nous à prendre conscience du rôle prépondérant que doit jouer dans la conduite de notre race l’Exposition Nationale d’Elevage, non pas en se substituant aux expositions « toutes races », indispensables pour la promotion, mais en les complétant.

Seule exposition de l’année regroupant plus d’une centaine de concurrents, l’Exposition Nationale d’Elevage fournit la possibilité d’observations et de synthèses impossibles à faire ailleurs ; elle doit pousser tout amateur du Bleu à venir y faire le point sur la race qu’il aime.


Pour notre race de chien « de chasse », les Expositions constituent le complément indissociable des épreuves de travail. Les field-trials permettent la mise en évidence et le repérage des plus doués sur le terrain, les Expositions sont indispensables pour l’amélioration de la conformité au Standard.

Faire en sorte que les mêmes sujets soient les meilleurs dans ces deux domaines est l’ambition que doivent se fixer tous les éleveurs sérieux. C’est le devoir du club de race de les aider au mieux en leur proposant des objectifs à atteindre et des outils de sélection.

Par sa collaboration avec les juges et l’invitation faite à ses adhérents de participer à ces manifestations la REUNION DES AMATEURS DU BRAQUE D’AUVERGNE (R.A.B.A.) s’y emploie avec persévérance.

(Rédigé par Jean LASSANDRE - Annuaire d'Elevage 1993)


Contact    Coordonnées